Un jours dans la peau d'un fermier

Modèle : Un jours dans la peau d'un fermier
Disponibilité : En Stock
0,00€
H.T : 0,00€
Prix en points de fidelité : 0
Qté : + -
 

J'ai eu la chance de participer à cette émission qui consiste à vivre dans la peau d'un fermier vietnamien. Nous sommes arrivés à Can Gio Province, environ 1h30 de route en partant de Saigon; je rencontre le fermier oncle Lai, 60ans, qui travail le sel depuis plus de 30ans.

Oncle Lai et sa famille habitent dans une petite maison construite de bambou, une dizaine de chien pour surveiller la ferme et une vingtaine de canard pour nourrir la famille.

A ma grande surprise, les salines s'étendent sur des kilomètres, très impressionant.

Le tournage a duré toute une journée, le soleil tape très fort à Can Gio et le sel pique les yeux, la peau; je tire mon chapeau à tout les fermiers de salines car je me suis rendue compte que cela n'est pas évident du tout, surtout lorsque je decouvre les étapes de la fabrications du sel

La première étape lors de la fabrication du sel consiste à applatir les terres à l'aide d'un rouleau en béton pesant + de 60 kilos.

Cette étape est effectué en plus d'une heure, elle sert à préparer le terrain pour ainsi recevoir l'eau de mer.

C'est une étape difficile qui demande beaucoup d'énergie et de force, le rouleau pèse très lourd et le soleil épuisant, une heure à faire des aller-retour afin que le terrain soit lisse et comparable à du sable mouillé.

La deuxième étape est celle du transfert de l'eau à l'aide d'un petit vélo qui mouline et transvase l'eau de mer pour ajuster les niveaux à chaque bassins, cela dure entre 20 et 30 minutes.

La troisième étape est primordiale pour la bonne continuation de la saliculture, le fermier vien mesurer la température de l'eau, plus le soleil est au rendez-vous et plus la récolte est bonne. Si la température est supérieur à 30°, à ce moment là les fermiers peuvent semer le sel en jettant du sel fin dans tout le bassin.

La dernière étape est celle de la récolte,  environ 10 à 15 jours d'attente, le sel fin semé dans l'eau de mer chaude va permettre la cristallisation. Le sel s'est transformé en rocher, la cristallisation est dû à l'évaporation de l'eau de mer grâce au soleil et au vent.

Le bassin d'eau de mer est devenu 15 jours plus tard un marais salant, les fermiers utilisent une enorme pelle afin de regrouper le sel en ligne, puis ensuite y forment des tas.

Cette étape est pour moi la plus éprouvante de toutes, la pelle est extremement lourde et tasser le sel qui se mélange à l'eau ce n'est pas évident du tout!

La récolte du sel ne peut s'effectuer lors de la mousson; pendant la saison sèche les fermiers travaillent tout les jours. Les jeunes fermiers apprennent le métier par génération, oncle Lai et sa famille produisent le sel avec l'aide des cousins/petit cousins qui reçoivent un salaire fixe de 4 millions VND (170euros) avec les repas et cigarettes inclus. Lors des saisons de pluies, les fermiers n'ont plus de travail et doivent chercher autre part, la location de la ferme s'estime à 50 millions de dong par saison.

                                                                                                                                                                                         Écrit par Mai Kerivel

Écrire un avis

Votre nom :


Votre avis : Note : Le HTML n’est pas pris en charge !

Évaluation : Mauvais           Bon

Saisir le code ci-dessous :