Rizières en terrasse du Vietnam

écrire à : admin Publié dans : Le Vietnam Date de création : 2016-04-06 Hits: 911 Commentaire : 0

Les rizières en terrasse sont, depuis lontemps un paysage magnifique à admirer pour des touristes.

Les rizières en terrasse merveilles sont à Mù Cang Chải (Yên Bái), Hoàng Su Phì (Hà Giang) et à  Sa Pa (Lào Cai) reconnus comme paysages nationaux par l’État. C’est le summum de la beauté cré par la culture et le travail des Vietnamiens.

Ces beaux paysages sont caractéristiques d’une culture ancestrale préservée par les minorités ethniques de la région. L’histoire des rizières en terrasse est étroitement liée à celle des ethnies minoritaires qui peuplent les régions montagneuses du Nord du Vietnam. Chacune a trouvé sa propre façon de travailler la terre, sa propre agriculture.

Rizières en terrasse du Vietnam

 

Les rizières en terrasse, ou plus exactement « rizières en gradins », sont l’une de ces géniales adaptations. Gradins parce que chaque rizière se décline en plusieurs niveaux, chaque niveau étant un petit champ. Plus il y a de niveaux, plus le propriétaire force l’admiration pour sa performance agricole. Il choisit des flancs de colline ou de montagne nantis de terres fertiles pour en faire de petits champs plus ou moins plats, qui se succèdent sur des niveaux différents

Rizières en terrasse du Vietnam

Après le défrichage, vient l’irrigation. Ce sont les hommes qui s’occupent de creuser des canaux d’irrigation et qui veillent à ce que le champ soit irrigué en permanence. L’eau est conduite depuis le niveau supérieur jusqu’aux niveaux inférieurs, chaque petit champ étant une partie de ce système d’irrigation original. Lorsque les champs installés sur le flanc d’une même colline ou d’une même montagne appartiennent à plusieurs familles, celles-ci se partagent les tâches de protection, de gestion et de répartition de l’eau.

Rizières en terrasse du Vietnam

 

Vues sous n’importe quel angle, les rizières en terrasse sont un véritable spectacle pour les yeux. Pour les touristes et les photographes, le mois d’octobre est le moment idéal pour contempler ces merveilles. Le mois d’octobre, c’est la saison de la récolte principale. Entre les champs dorés prêts à être récoltés, s’entremêlent des champs où une partie du riz reste encore verte.

On peut dire que les rizières en terrasses au nord-ouest ne sont pas un tableau naturel spectaculaire mais encore une épopée de la création unique des êtres humains dans l'amélioration naturelle pour se servir durant des siècles.

Balises :